Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030

L'Agenda 2030 et ses Objectifs de développement durable (ODD) forment un appel à agir pour un avenir meilleur et plus durable pour tous. Mais quel chemin les pays de l'OCDE ont-ils déjà parcouru ? Image bannière : Shutterstock/MintArt
Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030
Like

Cet article, initialement publié le 16 Septembre 2021, s’inscrit dans une série de contributions d’experts de l’OCDE et d’influenceurs – du monde entier et de tout secteur de la société – qui répondent à la crise du COVID-19, partageant et développant des solutions pour aujourd’hui et demain.

Afin de rester informés de l’ensemble des travaux de l’OCDE dans la lutte contre le COVID-19, visitez la plateforme de l’OCDE  dédiée.


En 2015, tous les États membres des Nations Unies se sont mis d'accord sur un plan d'action ambitieux pour les populations, la planète et la prospérité. Ce dernier vise aussi à renforcer la paix universelle et à favoriser les partenariats par-delà les frontières. En proposant 17 objectifs déclinés en 169 cibles, les États membres se sont ainsi engagés à relever les plus grands défis d'ici 2030.

L'Agenda 2030 et ses Objectifs de développement durable (ODD) forment un appel à agir pour un avenir meilleur et plus durable pour tous. Mais quel chemin les pays de l'OCDE ont-ils déjà parcouru ? Quel est l'impact de la pandémie de COVID-19 sur leurs progrès? Et dans quelle mesure  les lacunes en matière d'information affectent notre compréhension du chemin parcouru jusqu'à présent ?

Le Centre de l'OCDE pour le bien-être, l'inclusion, la soutenabilité et l'égalité des chances (WISE) vient de publier un nouveau rapport, Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030 : Mesurer la distance à parcourir pour atteindre les cibles des ODD, qui répond à ces questions. Ce rapport aide les pays membres de l'OCDE à évaluer la direction et le rythme de leurs progrès. Il explore à la fois les points forts et les domaines où des politiques publiques fortes ou des mesures statistiques supplémentaires sont nécessaires.

Quelles sont nos principales conclusions ?

À moins de 10 ans de l'échéance, des actions politiques fortes seront nécessaires pour réaliser l'ensemble du programme 2030. Jusqu'à présent, la zone OCDE dans son ensemble a atteint ou est sur le point d'atteindre 28 des 112 objectifs pour lesquels la performance peut être évaluée. Ces réalisations concernent principalement la satisfaction des besoins fondamentaux et la mise en œuvre d'outils et de cadres d'action mentionnés par les ODD. Toutefois, 21 cibles semblent encore loin d'être atteintes.

Les pays de l'OCDE doivent favoriser l'inclusion. Un habitant de l'OCDE sur huit est considéré comme pauvre et, au cours des dernières décennies, la plupart des pays de l'OCDE n'ont pas suffisamment progressé vers la réduction de la pauvreté. Malgré certains progrès, de nombreux groupes de population, notamment les femmes, les jeunes adultes et les migrants, sont confrontés à des difficultés supplémentaires. En outre, des comportements délétères tels que la malnutrition et la consommation de tabac, qui semblent être plus fréquents dans les groupes socio-économiques faibles, et les disparités en matière d'éducation aggravent les difficultés des plus défavorisés.

Les données disponibles montrent que dans les pays développés la confiance des citoyens envers leurs institutions s’est érodée au cours des dernières décennies. La confiance entre les citoyens et leurs gouvernements est cruciale pour la légitimité et le fonctionnement des démocraties. La confiance envers le gouvernement reflète un mélange d'interactions économiques, sociales et politiques entre citoyens et gouvernement. Alors que l'OCDE a identifié cinq principaux moteurs de la confiance dans les institutions publiques - la réactivité des services, la fiabilité des politiques, l'ouverture, l'intégrité et l'équité - notre rapport montre que les pays de l'OCDE n'ont pas encore suffisamment progressé dans les domaines essentiels. Il s'agit notamment de l'objectif 16.6 qui vise à "mettre en place des institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux", et de l'objectif 16.7 qui invite les pays à "assurer une prise de décision réactive, inclusive, participative et représentative à tous les niveaux".

Les pressions sur l'environnement augmentent. Dans les pays de l'OCDE, des progrès ont été réalisés sur de nombreux fronts, notamment concernant l'intensité énergétique, l'utilisation de l'eau ou le traitement des déchets municipaux. Si une partie de ces évolutions est imputable à l'action des pouvoirs publics et aux progrès techniques, la délocalisation à l'étranger de certaines productions grosses consommatrices de ressources et d’énergie explique également une partie de ces progrès. En outre, l'utilisation de matières premières pour soutenir la croissance économique reste élevée, et de nombreuses matières précieuses continuent d'être éliminées sous forme de déchets. Malgré certains progrès sur le front du climat et de la biodiversité, les émissions ne diminuent guère et les menaces qui pèsent sur la biodiversité terrestre et marine augmentent. Par ailleurs, aucun des 21 objectifs d'Aichi en matière de biodiversité qui auraient dû être atteints d'ici 2020 n'a été réalisé par l'ensemble des pays de l'OCDE.

Distance moyenne de l'OCDE à parcourir pour atteindre les ODD

Comment la pandémie COVID-19 a-t-elle affecté les progrès vers les ODD ?

La pandémie de COVID-19 a considérablement affecté les progrès des pays de l'OCDE vers la réalisation des objectifs de durable. La récession déclenchée par la crise du COVID-19 a été la plus grave – mais aussi la plus courte – que le monde a connu depuis la Seconde Guerre mondiale. Si les pays de l'OCDE ont réagi à la crise avec l'ampleur et la rapidité nécessaires, la plupart des gouvernements n'étaient pas préparés à affronter un telle crise. La pandémie a ainsi exacerbé certaines des faiblesses structurelles des pays de l'OCDE, a mis à mal les institutions et a mis sous pression les sources de financement public.

Toutefois, sur une note plus positive, la réduction de l'activité économique induite par la pandémie de COVID-19 a permis une amélioration temporaire des conditions environnementales. Par ailleurs, de nombreux gouvernements ont révisés des postulats établis de longue date concernant le rôle des politiques macroéconomiques. Ceci a conduit à des réponses budgétaires d'une ampleur jamais observée au cours des 50 dernières années. Ainsi, la bonne nouvelle est peut-être que les plans de relance déployés par la plupart des gouvernements de l'OCDE offrent l'occasion unique de "reconstruire en mieux" et de renforcer la résilience systémique pour faire face aux chocs futurs.

La chaleur solaire, un outil indispensable à prioriser pour la transition énergétique des villes et des territoires par Hugues Defréville, Co-founder & President, Newheat
La chaleur solaire, un outil indispensable à prioriser pour la transition énergétique des villes et des territoires par Hugues Defréville, Co-founder & President, Newheat

Les lacunes en matière de données peuvent-elles avoir une influence sur l'évaluation et les décisions des pays ?

Si les lacunes en matière de données ne sont pas bien comprises, nous risquons de tirer des conclusions biaisées. Par exemple, si le cadre de mesure des ODD est incomplet, n'est pas à jour ou ne représente pas tous les segments de la population, toute déduction sur l'efficacité des politiques publiques risque d'être erronée. Il en va de même si les outils de diagnostic ne peuvent pas fournir une évaluation complète des tendances les plus récentes, surtout en période de forte incertitude. Ainsi, si les données disponibles permettent de couvrir 136 des 169 cibles, certaines ne permettent pas de saisir correctement les résultats actuels et encore moins les évolutions récentes. Cela souligne l'importance du programme statistique sous-tendant les ODD, auquel l'OCDE reste pleinement attachée. Le présent rapport en est une illustration vivante.

Lire le rapport Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030 (version abrégée) : Mesurer la distance à parcourir pour atteindre les cibles des ODD

Lire le rapport Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030 (version abrégée) : Mesurer la distance à parcourir pour atteindre les cibles des ODD

Dans la même rubrique

Tackling COVID-19 Sustainable Development Goals Français

Please sign in or register for FREE

If you are a registered user on The OECD Forum Network, please sign in