Paris en Compagnie: aidons nos aînés à se déplacer

Image bannière: Paris en Compagnie

Like Comment

Cet article s’inscrit dans une série de contributions d’experts de l’OCDE et d’influenceurs – du monde entier et de tout secteur de la société – qui répondent à la crise du COVID-19, partageant et développant des solutions pour aujourd’hui et demain. Cette série vise à favoriser un échange constructif de vues et d’expertises développées dans différents domaines afin de nous permettre de relever ensemble ce défi majeur. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement celles de l’OCDE.

Afin de rester informés de l’ensemble des travaux de l’OCDE dans la lutte contre le COVID-19, visitez la plateforme de l’OCDE  dédiée.


Sauver des vies doit-il signifier la condamnation de nombreux de nos aînés à une certaine forme d’isolement, si ce n’est à une mort sociale certaine ? Alors que la pandémie de COVID-19 impose le respect de mesures de distanciation sociale, nos sociétés font face à une crise souterraine : celle de l’isolement croissant des seniors.

A Paris, pas moins de 175 000 personnes âgées vivent seules. Les restrictions sanitaires, règles de distanciation sociale et le virus de la Covid-19 qui touche particulièrement les personnes de plus de 75 ans sont autant de facteurs qui ont intensifié l’isolement des plus fragiles, et notamment des aînés. Dès 2017, une enquête menée par Les Petits Frères des Pauvres avec l’institut CSA soulignait que 300 000 personnes de plus de 60 ans ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes, tout réseau confondu. En juin 2020, les Petits Frères des Pauvres publiaient un nouveau rapport consacré aux effets du premier confinement sur les personnes âgées. Alors que nous étions encore au début de cette crise sanitaire et sociale, nous y apprenions notamment que 720 000 personnes âgées n'avaient eu aucun contact avec leur famille durant le confinement ou encore que 650 000 personnes âgées n’avaient trouvé personne à qui parler. Une tendance renforcée par l’exclusion numérique : près d’un français de plus de 60 ans sur trois n’utilise jamais Internet – un résultat qui grimpe à 47 % chez les 75-84 ans – alors même que ces outils sont plus essentiels au maintien de relations sociales que jamais.

L’isolement, ce sont des réseaux de sociabilité affaiblis. C’est une absence de relations de qualité. Et ce sont également des effets néfastes non seulement sur la santé mentale, mais aussi sur la santé physique. Il a ainsi été prouvé que l’isolement est aussi dangereux pour la santé que l’obésité, l’alcoolisme et le tabagisme. Les personnes vivant seules courent de 4 à 5 fois plus de risques de se faire hospitaliser, selon le rapport du Conseil national des aînés. En plus d’augmenter de 60 % le risque de démence ainsi que de régression cognitive, il est associé à des niveaux supérieurs de dépression et de suicide.

Trouvez plus d'informations de l'OCDE sur la COVID-19, et ses effets sociaux  

Trouvez plus sur les travaux de l'OCDE en rapport avec le COVID-19 et ses effets sociaux 

Face à ces enjeux, la Ville de Paris a lancé en 2018 un appel à projet visant à lutter contre l’isolement des seniors parisiens et à favoriser leur mobilité. Le Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale Paris, les Aînés d’Abord, s’est constitué afin d’apporter une réponse innovante, enrichie des expériences et expertises de chacun des porteurs : le dispositif Paris en Compagnie a vu le jour et démarré en janvier 2019.

Paris en Compagnie met en lien des aînés parisiens isolés, ou en ressenti d’isolement, avec des bénévoles, appelés citoyens engagés, pour être accompagnés, en toute sécurité et en bonne compagnie, dans leurs sorties de proximité :

  • Sorties loisirs : balade dans le quartier, sortie culturelle, etc.
  • Sorties médicales : rendez-vous avec un professionnel de santé, en cabinet ou à l’hôpital, rendez-vous de vaccination, etc.
  • Sorties administratives : rendez-vous à la Mairie, à un centre d’action sociale, rendez-vous avec un conseiller bancaire, etc.

Paris en Compagnie, ce sont aujourd’hui près de 4 000 citoyens engagés (80% ont moins de 50 ans) qui accompagnent plus de 1 300 aînés parisiens (80% ont plus de 75 ans). Pour les aînés qui souhaitent bénéficier des accompagnements, il leur suffit de joindre Paris en Compagnie par téléphone (01 85 74 75 76) ou via le site internet parisencompagnie.org. Les citoyens engagés utilisent l’application mobile Paris en Compagnie, sur laquelle ils ont accès aux demandes des aînés et peuvent choisir les sorties en toute flexibilité, selon leurs disponibilités.

Le dispositif Paris en Compagnie répond tout d’abord aux besoins de mobilité et de sociabilité des aînés parisiens. Les aînés ont de plus en plus de difficultés à sortir seuls, avec un espace urbain peu adapté à leurs besoins, des transports en commun difficiles d’accès et un trafic dense de voitures, bicyclettes, trottinettes, etc. Les accompagnements proposés par Paris en Compagnie leur permettent ainsi de sortir en toute sérénité mais aussi de se réapproprier leur quartier et de tisser des liens intergénérationnels précieux avec nos citoyens engagés.

Lire l'article: Systèmes de santé résilients : Ce qui nous apprend la crise du COVID-19 par Francesca Colombo, Chef de la Division de la Santé, Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales, OECD

Lire l'article: Systèmes de santé résilients : Ce qui nous apprend la crise du COVID-19 par Francesca Colombo, Chef de la Division de la Santé, Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales, OECDLire l'article: Systèmes de santé résilients : Ce qui nous apprend la crise du COVID-19 par Francesca Colombo

En parallèle, Paris en Compagnie s’adapte à un nouveau besoin d’engagement : ponctuel et souple. En effet, le dispositif propose un nouveau modèle d’engagement citoyen en favorisant une mobilisation flexible grâce à la sélection autonome des accompagnements sur l’application mobile. Les bénévoles peuvent s’engager en fonction de leurs disponibilités et concilier vie associative, vie personnelle et vie professionnelle. Cette nouvelle forme de mobilisation rassemble des citoyens de tout âge qui souhaitent contribuer au mieux vivre des aînés.

Plus que jamais, l’action de Paris en Compagnie se révèle essentielle pour des aînés qui ont, comme le reste de la population, besoin de sortir de chez eux, ne serait-ce que pour rester inscrits dans un parcours médical ou pour maintenir des liens sociaux. La crise sanitaire a également engendré un élan de mobilisation de la part des citoyens, à la fois touchés par l’isolement des aînés et eux-aussi souffrant d’un isolement lié aux différents confinements et restrictions. Les accompagnements proposés permettent alors aux aînés et aux citoyens engagés de conserver une bonne santé mentale et physique, à travers les appels de convivialité ou les sorties de proximité partagées.

Si les progrès des campagnes de vaccination nous laissent enfin entrevoir la fin de cette pandémie, l’isolement de nombreux ainés risque de lui survivre. Alors même que la situation sanitaire continue d’imposer un strict respect des gestes barrières, l’isolement et son lourd tribut en matière de santé physique et mentale ne sont pas une fatalité. La solidarité intergénérationnelle a été au cœur de nos efforts collectifs dans la lutte contre la COVID-19. Pour surmonter cette crise, comme pour protéger la santé de nos ainés au-delà, celle-ci demeure plus que jamais une opportunité à saisir.

Pour plus d'informations visitez le site de  Paris en Compagnie

Pour plus d'informations visitez le site de  Paris en CompagniePour plus d'informations visitez le site de  Paris en Compagnie

Dans la même rubrique

Tackling COVID-19 New societal contract   People power Intergenerational Solidarity Health

Que vous soyez d’accord ou non, ou que vous approchiez le sujet traité sous un autre angle, rejoignez gratuitement le Forum Network avec votre adresse e-mail, ou par l’entremise de vos comptes sur les réseaux sociaux, afin de partager vos vues ci-dessous ! Vos commentaires sont ce qui font du Forum Network un lieu unique, qui connecte citoyens, experts et décideurs politiques dans le cadre d’un débat ouvert et respectueux.

Cécilia Guinet

Pilote du dispositif Paris en Compagnie, Paris en Compagnie

Cheffe d'entreprise pendant 5 ans, j'étais, en parallèle de mon activité professionnelle, bénévole au sein des Petits Frères des Pauvres. J'aidais des personnes âgées en grande précarité à remettre en place leurs droits sociaux et à retourner vers un logement stable. A la suite de la clôture de mon entreprise, j'ai voulu me lancer dans un projet contribuant au bien commun et ayant du sens. Les Petits Frères des Pauvres m'ont alors confié le pilotage du nouveau dispositif Paris en Compagnie, porté par eux, par Lulu dans ma rue et par Autonomie Paris Saint-Jacques.