La porte d’accès à l'innovation : L'éducation est la clé pour attirer davantage de femmes dans le secteur des technologies

Comment promouvoir l'égalité des chances pour les jeunes filles dans le secteur de la technologie ? Image bannière : Shutterstock/metamorworks
La porte d’accès à l'innovation : L'éducation est la clé pour attirer davantage de femmes dans le secteur des technologies
Cet article, initialement publié le 9 février 2022, s’inscrit dans une série de contributions d’experts de l’OCDE et d’influenceurs – du monde entier et de tout secteur de la société – partageant et développant des solutions pour aujourd’hui et demain. Cette série vise à favoriser un échange constructif de vues et d’expertises développées dans différents domaines afin de nous permettre de relever ensemble ce défi majeur. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement celles de l’OCDE.

En constante expansion, en constante évolution, le secteur des technologies est sans doute l'un des plus importants d'aujourd'hui. Les technologies développées au cours des vingt dernières années ont changé notre façon de communiquer, de travailler et de vivre. La récente pandémie n'a fait qu'accroître notre dépendance à leur égard, car le monde s'est efforcé de rester connecté pendant deux années d'incertitude et d'isolement. 

J'ai pu constater par moi-même la rapidité avec laquelle ce secteur s'est développé. Lorsque j'ai débuté ma carrière, les ordinateurs venaient tout juste d'arriver sur le marché des particuliers. Sur la grande échelle du temps, l'industrie technologique est encore relativement nouvelle, mais elle est fortement associée à notre définition de la modernité. Cependant, confrontée à un manque de diversité, elle ne reflète pas nécessairement notre sens social de la modernité.

Dans les domaines liés aux STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), les femmes sont largement minoritaires. En Europe, 17% des personnes travaillant dans les STIM sont des femmes, et seulement 5% des postes de direction dans l'industrie technologique sont occupés par des femmes. Lorsque j'ai commencé, ce chiffre était pratiquement nul.

Les obstacles auxquels se heurtent les femmes dans les STIM sont bien connus. L'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est un exercice de jonglage pour les femmes qui doivent faire face à la fois aux attentes de la société concernant l'éducation d'une famille et à celles de leur propre carrière.

Bien sûr, l'industrie technologique des années 90 ne ressemblait en rien à celle d'aujourd'hui. Il n'était pas "cool" de dire que l'on était le fondateur d'une entreprise technologique, même si le fait d'être entrepreneure et visionnaire est un rouage essentiel pour faire tourner notre monde.

À mes débuts, je travaillais pour une société de jeux vidéo, un secteur très important de l'industrie technologique de l'époque. Même si j'avais une formation commerciale, j'étais attiré par la technologie. La rapidité de ce secteur me fascinait. Lorsque nous avons créé TomTom, nous étions les premiers de notre genre. J'étais aussi la première de mon espèce - une femme entrepreneur à la tête d'une entreprise technologique, une position qui n’a pas toujours été facile d’occuper.

Les obstacles auxquels se heurtent les femmes dans les STIM sont bien connus. L'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est un exercice de jonglage pour les femmes qui doivent faire face à la fois aux attentes de la société concernant l'éducation d'une famille et à celles de leur propre carrière. Forbes a récemment rapporté que seulement 38% des femmes étaient satisfaites de la manière dont leur entreprise les avait soutenues pendant la pandémie, ce qui met en évidence que tant de structures établies au sein des entreprises fonctionnent au détriment des femmes.

Les stéréotypes sexistes empêchent également les jeunes filles d'envisager leur place dans le monde des STIM, car ces carrières sont si souvent présentées comme masculines. Cela peut amener une jeune femme à se demander "est-ce bien ma place ?". Il y a également un manque de modèles féminins dans l'industrie des STIM, bien que cela ait commencé à changer.

Une étude menée en 2008 sur les professionnels des STIM révélait déjà que 41% de leur main-d'œuvre féminine quittaient les entreprises de technologie en milieu de carrière, contre seulement 17% des hommes. Ces femmes n'ont donc jamais progressé dans leur carrière et ne sont jamais devenues les leaders qu'elles auraient pu être. On ne peut que se demander ce qui aurait changé si davantage de femmes avaient été encouragées à poursuivre leur carrière. Des problèmes tels que l'écart de rémunération homme/femme, l'absence d'avancement professionnel et la perception négative du travail à temps partiel ou des interruptions de carrière pour élever une famille ajoutent aux difficultés rencontrées par les femmes dans ce domaine.

A lire également sur le Forum Network: Des règles de rémunération équitables: Reprise économique et équité salariale par Kadie Ward, Commissioner and Chief Administrative Officer, Pay Equity Commission, Ontario Ministry of Labour, Training and Skills Development

La diversité créera toujours plus d'idées, minimisera les préjugés et élargira le champ des possibles. Les personnes de couleur, les femmes, la communauté LGBTQ+ - faire en sorte qu'ils se sentent les bienvenus dans l'industrie de la technologie est la voie à suivre.

J'ai fondé CODAM en 2018, une école à but non lucratif pour former les développeurs informatiques située à Amsterdam, souvent surnommée ‘the Silicon Canals’ en raison de sa communauté de développeurs et d’entreprises technologiques. Je voulais offrir l’égalité des chances d'éducation pour tous. Le CODAM ne coûte rien aux personnes sélectionnées et constitue le terrain de formation des futurs visionnaires du numérique. C'est la porte d’accès à l'innovation, comme l'est si souvent l'éducation.

Les jeunes femmes ne représentent que 10% des effectifs dans l'enseignement technologique traditionnel, quand CODAM compte 38% d’étudiantes. Mais ce pourcentage est loin d'être suffisant, et l'objectif est d’atteindre la parité. Pour que les femmes considèrent la formation numérique comme quelque chose d'émancipateur, il faut que la perception de l'industrie technologique change. Ce secteur construit l'avenir et il est donc essentiel que les femmes aient la possibilité d'en faire partie.

Visitez le site web de CODAM pour en savoir plus sur comment l'école prépare la prochaine génération aux emplois d'aujourd'hui et de demain

Visit CODAM's website to see how they are preparing the next generation for the jobs of today and tomorrow

Nous pouvons changer cette impression de l'industrie technologique par l'éducation.  Nous devrions introduire l'éducation numérique plus tôt dans la scolarité, afin de permettre à toutes et tous de se familiariser avec la technologie. En décourageant l'idée que la technologie est une activité masculine, nous contribuerons à promouvoir l'égalité des chances, avec l'avantage supplémentaire que les jeunes filles grandiront en rêvant d'être des créatrices, entrepreneures et visionnaires dans le secteur de la technologie.

La technologie est une affaire d'évolution, et pour cela, nous avons besoin de plus de diversité.

TomTom a créé de toute pièce le marché de la navigation. J'aurais pu suivre une voie sûre et travailler pour des entreprises commercialisant des produits qui seraient vendus avec ou sans moi. Au lieu de cela, j'ai défié le statu quo et je peux à présent offrir des opportunités à d'autres. En donnant aux femmes l'accès à l'éducation, vous donnez la possibilité à leurs différents points de vue de s'épanouir.

Grâce au mentorat et au parrainage, je suis convaincue que l'encouragement des femmes dans le secteur technologique se poursuivra de manière positive. Les femmes qui travaillent dans le domaine des sciences, des technologies et de l'ingénierie peuvent devenir les leaders dont nous avons besoin, ce qui me tient à cœur. C'est formidable que des organismes comme CODAM fassent partie de ce mouvement, mais l'industrie technologique doit réagir positivement au besoin de changement. La technologie est une affaire d'évolution, et pour cela, nous avons besoin de plus de diversité.







Découvrez l'Initiative pour la parité de l'OCDE qui examine les obstacles existants à l'égalité des sexes dans l'éducation, l'emploi et l’entrepreneuriat.

Dans la même rubrique

Français Gender Equality New Societal Contract Digitalisation Future of Education & Skills