Garantir l’accès à la santé des populations vulnérables

Directeur général de la Croix-Rouge française, Jean-Christophe Combe, partage ses réflexions sur la vaccination des populations vulnerables contre la Covid-19. Image bannière: Shutterstock/Gerard Bottino

Like Comment

Cet article s’inscrit dans une série de contributions d’experts de l’OCDE et d’influenceurs – du monde entier et de tout secteur de la société – qui répondent à la crise du COVID-19, partageant et développant des solutions pour aujourd’hui et demain. Cette série vise à favoriser un échange constructif de vues et d’expertises développées dans différents domaines afin de nous permettre de relever ensemble ce défi majeur. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement celles de l’OCDE.

Afin de rester informés de l’ensemble des travaux de l’OCDE dans la lutte contre le COVID-19, visitez la plateforme de l’OCDE  dédiée.


Les prochaines années seront marquées par les conséquences de la crise Covid-19 qui risquent d’aggraver la précarité et l’exclusion des populations les plus vulnérables. En outre, de nombreuses autres crises menacent - telles que le dérèglement climatique, la résurgence de conflits armés, la multiplication des catastrophes naturelles et l’accroissement des inégalités par exemple - et font peser des risques sur la santé de chaque individu. Il est ainsi déterminant d’adopter une approche globale de la santé, au sens de l’OMS, en intégrant davantage les volets sanitaires, psychologiques et sociaux.

C’est ce à quoi s’attache notre association, depuis près de 160 ans et tout particulièrement depuis le début de la crise sanitaire. La Croix-Rouge française place l’humain au cœur de ses missions, de l'éducation et la prévention, à la protection face aux crises jusqu’au relèvement en rétablissant le lien social.. Sa raison d’être est de protéger et relever sans condition les personnes en situation de vulnérabilité et construire, avec elles, leur résilience. En matière de santé publique, les facteurs d’exclusion et de précarité se cumulent, se conjuguent et décuplent les risques d’inégalités. Les inégalités face à la santé sont nombreuses et rendent plus que jamais pertinentes les actions sanitaires, sociales et médico-sociales de notre association. L’engagement de nos volontaires a été exceptionnel: la capacité de mobilisation humaine et l’expertise logistique de la Croix-Rouge française ont permis de mobiliser 38 000 bénévoles pour participer à la vaccination de plus de 2 millions de personnes.

Par ailleurs, la crise du Covid-19 a mis en lumière les interactions entre les difficultés sanitaires et sociales, ainsi que les besoins spécifiques des publics vulnérables. La pandémie nous ayant frappé au niveau collectif, la vaccination des personnes vulnérables est ainsi devenue un enjeu de santé publique majeur, en particulier s’agissant pour celles vivant dans des lieux de vie informels, isolés ou insalubres, étant ainsi davantage exposées à des risques sanitaires. La seule mise à disposition de vaccins ne suffit pas à garantir l’accès à la vaccination des personnes les plus vulnérables. La Croix-Rouge française a déployé au cours de l’année 2021 un programme dédié aux publics vulnérables, pour aller à leur rencontre, les écouter, les sensibiliser à la vaccination. L'objectif est de sensibiliser 100 000 personnes et d’en vacciner 25 000.

Lire plus dans le Forum Network: La réponse à l’urgence climatique est notre chance d’imaginer un monde nouveau, par Jack Garton, Membre de OECD Youthwise

Pour sensibiliser à la vaccination, nous pouvons compter sur la confiance que nous portent les populations et notre maillage territorial en proximité. Nous avons développé des dispositifs mobiles “d’aller vers” dans des bus ou dans nos maraudes, pour aller directement à la rencontre des personnes isolées. Des dispositifs comme “Vaccibus”, mobilisent des médiateurs de lutte anti-Covid, afin qu’ils aillent à la rencontre des personnes hébergées dans les hôtels sociaux et en grande précarité pour leur proposer un dépistage, des actions de prévention, ou pour les volontaires, d’atteindre un schéma vaccinal complet.

Puis, nous agissons sur l’isolement social, qui n’est pas toujours physiquement visible. Notre plateforme téléphonique “Croix-Rouge chez vous”, de lutte contre l’isolement social permet une écoute chaleureuse, une sensibilisation à l’utilité de la vaccination et une mise en relation avec le dispositif de vaccination le plus proche.

Enfin, nous agissons auprès des personnes migrantes, elles aussi éloignées de la vaccination et nécessitant une prise en charge spécifique. Nous étions déjà fortement mobilisés avant la crise sanitaire en faveur de l’accès aux soins des populations migrantes ainsi qu’à des besoins prioritaires comme l’hygiène, l’eau ou la nourriture. La route de l'exil a de forts impacts sur la santé des personnes. Il est primordial d'éviter la dégradation de l'état de santé de ces publics arrivant sur un territoire pour viser une plus grande justice sociale et une égalité des conditions d'accès. De nombreux obstacles comme le manque de moyens dévolu à l’interprétariat pour briser la barrière de la langue, l’absence de prévention en camps d'hébergement ou de suivi médical peuvent obérer les progrès restant à accomplir en santé publique. L’accès à l’information et la sensibilisation par des personnes de confiance est ainsi d’une importance cruciale pour les exilés. 

Ces combats pour l’accès aux droits, à la santé et à la dignité sont loin d’être révolus et se confrontent à des défis nés de nouvelles crises. L’accès des populations vulnérables à la vaccination dépend de la bonne appréhension globale des crises et de la coordination des pouvoirs publics locaux avec les acteurs de la société civile. Tiers de confiance auprès des populations et auxiliaire des pouvoirs publics pour l’action humanitaire, la Croix-Rouge française reste mobilisée pour garantir l’accès aux soins de tous en toutes circonstances.

Lire plus dans la Panorama de la santé 2021: Les indicateurs de l'OCDE

Lire plus sur les Perspectives des migrations internationales 2021: 

Dans la même rubrique

Français Vaccines Health Tackling COVID-19 

Jean-Christophe Combe

Directeur Général, Croix-Rouge française

Diplômé de l’IEP de Paris en 2005, Jean-Christophe COMBE commence sa carrière au Sénat en 2003, en tant que conseiller technique (finances, affaires étrangères, Défense et Union européenne auprès d’un groupe politique). Il rejoint en 2006 le cabinet Deloitte et associés en tant que collaborateur audit - secteur public. Il devient en 2007 directeur du cabinet du Député Maire de Châlons-en-Champagne, avant d’exercer les mêmes fonctions auprès du Maire de Saint-Germain-en-Laye, à partir de 2009. En 2011, il prend la direction du cabinet du Président de la Croix-Rouge française, Jean-François Mattei. Nommé en 2012 Directeur de l’engagement et de la vie associative, il est promu en 2015 Directeur général adjoint en charge des directions opérationnelles et de l’organisation. Il est nommé Directeur général par Intérim de la Croix-Rouge française en octobre 2016 et depuis juin 2017, Directeur général.