Dans un monde du tourisme de plus en plus incertain, les startups constituent de précieuses sentinelles des tendances à venir

L'innovation touristique: quelles sont les tendances à venir ? Banner image: Shutterstock/Sunny studio

Like Comment

Cet article s’inscrit dans une série de contributions d’experts de l’OCDE et d’influenceurs – du monde entier et de tout secteur de la société – qui répondent à la crise du COVID-19, partageant et développant des solutions pour aujourd’hui et demain. Cette série vise à favoriser un échange constructif de vues et d’expertises développées dans différents domaines afin de nous permettre de relever ensemble ce défi majeur. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement celles de l’OCDE.

Afin de rester informés de l’ensemble des travaux de l’OCDE dans la lutte contre le COVID-19, visitez la plateforme de l’OCDE  dédiée.


La crise sanitaire mondiale que nous venons de traverser a considérablement renforcé l’incertitude concernant l’évolution à venir du secteur économique du tourisme, du voyage et de l’hospitalité.

Quels seront les comportements et les pratiques des voyageurs demain ? Comment en détecter les changements ? Comment anticiper les évolutions ? Comment adapter le modèle économique de son entreprise ou de sa destination, afin qu’elles correspondent toujours bien aux attentes des visiteurs ?

Voici les questions majeures que se posent depuis des mois les entreprises touristiques de tous les pays du monde, quels que soient leurs tailles, leurs origines, leurs âges ou leurs positionnements.

Internet permet aujourd’hui d’accéder à un grand nombre de sources d’information et de nombreuses entités. Certaines sont spécialisées dans la veille du marché mondial du tourisme et de ses acteurs, d’autres dans l’anticipation des évolutions économiques ayant un impact sur l’activité touristique, d’autres encore dans la prospective concernant les comportements d’achats des visiteurs.

Mais peu encore savent détecter les signaux faibles émis par des acteurs de plus en plus incontournables pour l’industrie touristique : les startups. En effet, pour le mener à bien, il faut disposer d’une solide connaissance de cet écosystème très particuliers, identifier les nouveaux acteurs à fort potentiel, se reposer sur un réseau mondial capables de détecter des initiatives prometteuses sur tous les continents. Et surtout, à partir de tous ces signaux, il faut disposer d’une capacité d’analyse qui permet de dégager les principales tendances à l’échelle internationale.

Lire plus dans le Forum Network: Résister à la tentation « totalitaire » du système touristique mondialisé pour contribuer à la transition écologique, écrit par Rémy Knafou, Professeur émérite, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

Et c’est là toute l’originalité du Welcome City Lab, premier incubateur / accélérateur de startups touristique au monde. Créé en 2014 au sein de Paris&Co, l’agence de l’innovation de Paris et de sa métropole, cette plateforme d’innovation ne se contente pas de sélectionner et d’accompagner les meilleurs entrepreneurs du voyage, de l’hospitalité ou des loisirs. Depuis cinq ans, elle publie également un « cahier-tendances de l’innovation touristique », véritable boussole des tendances qui vont impacter les professionnels touristiques à court et moyen terme. Voici quelques unes des tendances que ce document révèle :

1/ Prendre soin et Rassurer

Après de longues semaines de gel total de toute activité, où tout s’est figé, l’industrie du tourisme est confrontée aujourd’hui à un nouvel enjeu : assurer une sécurité sanitaire pour tous, partout, en toutes circonstances. Pour tout professionnel du tourisme, il devient donc vital de mettre en place toutes les mesures sanitaires et de rassurer les clients sur la sécurité sanitaire des sites qu’ils fréquenteront.

2/ Phygitalisation

La crise sanitaire a accéléré comme jamais la digitalisation de notre monde. La digitalisation des événements va-t-elle devenir la norme ? Le virtuel finira-t-il par remplacer le réel ? Nous pensons que la tendance de la phygitalisation, apparue il y a quelques années, va s’amplifier fortement grâce à une plus grande familiarité avec ces outils, facilitée par des fonctionnalités technologiques plus poussées. Les clientèles de loisirs et d’affaires sauront à l’avenir trouver une meilleure complémentarité entre présentiel et distanciel.

3/ Low Tech

Cette crise sanitaire sans précédent, a mis en avant la fragilité de nos écosystèmes urbains que ce soit sur notre territoire ou bien au-delà de nos frontières. Nous avons ainsi tous pris conscience de la nécessité de rendre durables nos modes de vie. Sachons lâcher un peu nos smartphones, privilégions les mobilités douces et observons avec nos yeux, tout en étant attentifs à l’expérience sonore en milieu urbain. Low Tech ne signifie pas forcément absence de technologie, car certaines solutions intègrent des éléments très techniques mais orientés basse consommation, pour permettre d’aller vers une société plus frugale.

4/ Gamification et immersion virtuelle

On oublie souvent que le tourisme commence d’abord par du rêve et du plaisir. La gamification et l’immersion virtuelle représentent une façon de renforcer l’expérience touristique, en ajoutant une dimension ludique, parfois même onirique. Considérant la dimension en plein essor de l’économie de l’E-sport à l’échelle mondiale, il est grand temps de s’intéresser de près à l’impact que peuvent avoir sur le tourisme les jeux vidéo, et tous les jeux numériques dotés d’une expérience immersive.

5/ Où tester vite et bien ? Les villes, des concentrés d’innovation !

A l’heure de l’urgence climatique, il devient essentiel d’expérimenter de nouvelles solutions répondant à de nouvelles pratiques touristiques, culturelles et ludiques (nouveaux modes de restauration, d’habitation, etc.), et d’obtenir des résultats rapidement. On ne peut plus se contenter de retours lents et incertains. Il faut foncer. Si les centres-villes sont au cœur de ces évolutions, les friches industrielles, toujours en pleine mutation, se révèlent également être des lieux d’innovation privilégiés. Les startups constituent de précieuses sentinelles des tendances à venir. Dans un monde du tourisme de plus en plus incertain, il nous appartient d’en tirer pleinement parti. Faisons confiance à cette nouvelle génération d’entrepreneurs du tourisme pour accompagner le secteur dans sa transformation et son adaptation aux nouveaux enjeux du monde de demain !

---------

La version française du prochain numéro des cahier-tendances de l’innovation touristique sera lancée officiellement pendant le salon IFTM à Paris le mardi 5 octobre à 16h30. Il sera possible de suivre cette présentation à distance en visioconférence. La version anglaise sera lancée à la mi-novembre.

En savoir plus sur les Tendances et politiques du tourisme de l'OCDE 2020: 


Plus de données sur le tourisme : OECD Tourism Statistics 

Dans la même rubrique

Français Tackling COVID-19 Tourism

Laurent Queige

Directeur, Welcome City Lab

Laurent Queige, 51 ans, est un professionnel du tourisme, de l’innovation et du marketing.

Après des études à Sup’ de Co. Montpellier et un master en tourisme international, il a travaillé comme guide accompagnateur de groupes, puis agent de voyages à Via Voyages, puis attaché de presse à Maison de la France (Italie), puis consultant en marketing et aménagement dans le cabinet conseil Setel France, puis chargé du Schéma Régional du Tourisme 2000 /2010 au Comité Régional du Tourisme Ile-de-France.

Il a dirigé le tourisme à la Ville de Paris de 2001 à 2013. Il a accompagné le pilotage de la stratégie d’attractivité touristique de Paris : ingénierie, démarches qualité, marketing, etourisme, veille et prospective, communication, relations internationales. Ses principales réalisations ont été : le collectif Paris Capitale de la Création, la charte Hôtes Qualité Paris, l’opération de promotion Paris Nightlife, le festival des Nuits Capitales, l’initiative Creative Paris. 

Depuis 2014, au sein de Paris&Co, l’agence de l’innovation de Paris, il est Directeur du Welcome City Lab, premier incubateur touristique au monde, dont l’objectif est de positionner Paris comme une destination leader en matière d’innovation touristique. Il accompagne une trentaine de startups par an, afin d’accélérer leur croissance et d’en faire des réussites à l’échelle internationale. Il manage une équipe de 4 personnes et pilote un comité de pilotage composé de 15 partenaires, publics et privés.

Il a pour objectif de développer à moyen terme un réseau international d’incubateurs dans l’innovation touristique. A ce jour, les résultats de cette initiative sont : 150 startups accompagnées, avec un taux de réussite de 85%, 1.400 emplois créés à Paris, plus de 200 millions € levés.

Il est également Président de la commission « numérique & innovation » du Comité de Filière Tourisme, membre du conseil d’administration de la Réunion des Musées Nationaux, du comité de rédaction de la revue Espaces, du Club Tourisme & Technologies et du Collectif Action Nuit.