3 initiatives pour renforcer la participation et la confiance dans les pouvoirs publics

Depuis sa création en 1961, l’OCDE aide les pouvoirs publics à imaginer des politiques meilleures pour une vie meilleure. Plus récemment, l’OCDE est devenue un acteur très actif du débat sur la mesure du bien-être.

1
0

À partir de cette expérience, l’OCDE a retenu onze critères qu’elle considère comme essentiels au bien-être, en termes de conditions de vie matérielle (emploi, logement, revenu) et de qualité de vie (liens sociaux, éducation, environnement, équilibre entre travail-vie privée, engagement civique, santé, satisfaction et sécurité). 

L’indicateur du Vivre-Mieux (OECD Better Life index) est conçu pour que vous puissiez visualiser et comparer ces éléments mais aussi pour que vous – les citoyens - participiez à ce débat et ayez les moyens d’être mieux informés et plus engagés dans les décisions qui influent sur nos vies à tous.

L'engagement civique

La confiance dans les pouvoirs publics est essentielle pour la cohésion sociale et le bien-être. Aujourd’hui plus que jamais, les citoyens exigent de leur administration une plus grande transparence. Il est essentiel de faire savoir qui prend les décisions, pourquoi et comment pour rendre l’administration comptable de ses actes, préserver la confiance dans les institutions publiques et garantir l’égalité de traitement entre les entreprises. Renforcer la transparence est crucial non seulement pour préserver l’intégrité du secteur public, mais aussi pour améliorer la gouvernance. De fait, l’ouverture et la transparence peuvent contribuer à améliorer les services publics en minimisant les risques de fraude, de corruption et de mauvaise gestion des deniers publics.

Voici 3 exemples d’initiatives développées pour permettre aux citoyens de renouer le dialogue avec leur gouvernement. Retrouvez d’autres initiatives sur le site de l’Indicateur du Vivre-Mieux:

République slovaque
Une base de données pour le suivi de la dépense publique

La République slovaque a réformé, en 2000, sa législation sur l’accès à l’information dans le sens d’une plus grande transparence. Le système mis en place s’est étoffé au cours des 15 dernières années au point d’être devenu un modèle du genre. Le libre accès à l’information a permis aux organisations de la société civile (OSC) et aux groupes de réflexion de concevoir des solutions innovantes pour signaler les risques et constituer un réseau d’information permettant de repérer les conflits d’intérêts et les influences indues sur la prise de décision.

L’Alliance des OSC pour l’intégrité (CSO Fair Play Alliance) a créé une base de données, que tout un chacun peut consulter, consacrée aux versements d’argent public à des entités privées (subsides de l’État, privatisation, remises d’impôts et de droits de douane, subventions, fonds européens, dettes envers le secteur public) et aux représentants des pouvoirs publics (dirigeants des institutions de l’État, membres du gouvernement, élus, magistrats, responsables d’organes autonomes, parlementaires, conseillers de personnalités politiques). Cette base de données offre aux médias et aux OSC des outils de contrôle et facilite le suivi des décisions de l’administration publique. Elle est aussi très utile aux journalistes d’investigation ; par exemple, les médias ont pu grâce à elle rapporter des allégations concrètes concernant le financement illicite de partis politiques, dénonçant notamment des donateurs fictifs et des prêts opaques. Le réseau a fait des émules parmi les OSC à l’étranger puisque le même logiciel sert en République tchèque, en Hongrie et en Géorgie.

Belgique
Encourager la participation des citoyens

Les consultations publiques dans le cadre de la conception, de la création et de la formulation de textes législatifs et réglementaires sont devenues de plus en plus fréquentes en Belgique. Elles passent notamment par des instances consultatives, des tables rondes et des sites web dédiés.
En Communauté flamande, il y a longtemps déjà que la population a son mot à dire dans la formulation des politiques. De nouveaux conseils consultatifs stratégiques, réunissant en leur sein des experts issus du monde universitaire, des parties prenantes de la société civile et des organisations du secteur privé, donnent aujourd’hui un cadre formel à cette tradition bien établie. Leurs membres se prononcent ensemble sur les mesures que les autorités se proposent de prendre et prêtent leur concours à l’édiction de la législation. Ce mécanisme transparent contribue à faire grandir la confiance et garantit la prise en considération de ce qui préoccupe le public. En Wallonie, des tables rondes sont organisées avec les entreprises pour faciliter la recherche de solutions à même de simplifier les formalités administratives. La région a associé le secteur privé à la conception du plan Ensemble simplifions devant servir à cette fin, par l’entremise d’un site web créé spécialement pour l’occasion : www.ensemblesimplifions.be.


Suède
Une meilleure implication de la population dans la prestation des services publics

Intéresser la population aux services qui lui sont offerts et faciliter ses démarches profite à la fois à la transparence de l’administration et à l’engagement civique. À Stockholm, un site web municipal permet aux habitants de comparer tout un éventail de services municipaux et d’en donner une appréciation quant à leur qualité. On y trouve plus de 4 000 établissements, répartis sur tout le territoire de la ville, accompagnés de critères comparables et d’informations régulièrement mises à jour concernant la qualité, la situation et les prestations offertes.
Cet outil qui aide les Stockholmois à choisir la solution répondant le mieux à leurs besoins a aussi amené des améliorations dans la gestion des services. À titre d’exemple, les parents peuvent s’en servir pour se renseigner au sujet des écoles maternelles et prendre une décision éclairée en fonction de l’emplacement de ces écoles, de la pédagogie appliquée et des activités proposées, du nombre d’élèves dans chaque classe et d’enseignants pour les encadrer. Depuis le site, ils peuvent encore procéder à une inscription en ligne mais aussi se mettre en rapport avec les services compétents au niveau de leur arrondissement afin de trouver une place pour leur enfant.

Quelques questions pour aller plus loin: 

  • Participer aux décisions politiques et au processus de création des lois est-il essentiel à votre bien-être?
  • Qu'est-ce-qui vous pousse à vous impliquer et être engagé civiquement?

Venez créer votre Indicateur du Vivre-Mieux


Go to the profile of Virginie Carvalhosa Martins

Virginie Carvalhosa Martins

Public Affairs and Communication Trainee, OECD

No comments yet.